Archive by Author | elouallous

Bds Casa au Derby Raja vs Athlético Bilbao…

Bds Casa au Derby Raja vs Athlético Bilbao...

Publicités

http://www.europalestine.com/spip.php?article7447

http://www.europalestine.com/spip.php?article7447

 

Nouvelles agressions de la LDJ à Paris : Hollande et Valls vont-ils les couvrir

VICTOIRE DE LA CAMPAGNE DE BOYCOTT !!! LE FILM ISRAELIEN NE PASSERA PAS PAR TANGER !!!

  Nous apprenons avec soulagement que le film israélien Sharqiya du cinéaste Ami Livnie a été déprogrammé. Aucune explication ni commentaire n’a été fourni quant a cette déprogrammation.   Nous avons contacté le responsable de la programmation qui confirme mais ne donne aucune explication   Différentes associations… pro palestinienne et notamment la campagne Bds (boycott désinvestissement et sanction) s’étaient mobilisées pour dénoncer cette programmation qui s’apparente a une amorce de normalisation culturelle. Un sit in le 14 et 15 juillet devant le cinéma avait été programmé.   Après le festival des danseuses de Marrakech, Bds Maroc se réjouit de la réussite de leurs actions mais réitère sa détermination à combattre toute forme de normalisation avec l’entité sioniste.   Merci a tous les militants Bds et autres qui se sont mobilisés et qui ont œuvré pour empêcher de faire que les relations avec cet état soient « normal » car ce n’est pas un « état » normal ! » !!! Saadia   Bds Casa   5 juillet 2012

BDS Maroc dit NON à la collaboration avec Israël

Tandis que le gouvernement marocain tente de « normaliser » subrepticement les relations avec l’Etat d’Israël, les militants marocains de la campagne BDS montent au créneau pour dénoncer toute collaboration avec les criminels de guerre.

Après avoir fait annuler la présence de danseuses israléliennes dans un festival de danse du ventre à Marrakech, BDS Maroc refuse la présentation d’un film israélien à la cinémathèque de Tanger, et annonce un sit-in devant ce cinéma les 14 et 15 juillet prochain.

lls ont écrit au ministre marocain de la culture :

« Sans revenir sur toute les exactions, les crimes contre l’humanité, l’occupation, l’emprisonnement arbitraire et inhumain des résistants et simples civils, de l’incarcération de plus de 107 enfants dont 20 sont en grèves de la faim depuis le mois dernier, l’attaque de civils avec notamment des armes interdites par les conventions de Genève, la non application des résolutions (plus de 70) votées par l’Onu contre Israël, la colonisation galopante etc .. et la liste est longue.

Au vu de ces éléments, nous vous demandons instamment, d’user de votre qualité de Ministre de la culture afin d’appeler à la cessation de toute normalisation et tout échange de quelque nature que ce soit avec l’entité sioniste qui violent impunément les droits humains les plus élémentaires et ainsi de demander la déprogrammation du film cité plus haut. »

 

Ces militants soulignent : « Depuis l’avènement du gouvernement de Benkirane, nous avons noté que l’ officialisation des relations avec lsraël est en cours et a grande vitesse. »

Fin mars, des milliers de Marocains avaient déjà pris part à un rassemblement de masse à Rabat « pour soutenir Jérusalem », alors que le diplomate israélien David Saranga était dans la ville pour une conférence.

Ce dernier avait dû s’esquiver par une porte dérobée du bâtiment où il se trouvait et avait été prestement reconduit à l’aéroport.

 

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=Wj3aKPDEfTI%5D

Le footballeur palestinien Mahmoud Sarsak bientôt libéré ! BIG UP AU COURAGE HEROIQUE DE MAHMOUD

Le footballeur Palestinien détenu en Israël depuis 2009 et en grève de la faim depuis près de trois mois, a conclu lundi un accord avec l’administration pénitentiaire pour  cesser son action en échange de l’engagement d’être relâché le 10  juillet, a indiqué son avocat.

« Un accord a été conclu pour que Mahmoud arrête sa  grève de la faim en échange de sa libération le 10 juillet », a déclaré l’avocat, Mohammad Jabbarine. « Il sera transféré mardi dans un hôpital  civil pour être soigné et le 10 juillet il rentrera dans la bande de  Gaza », dont il est originaire, a précisé l’avocat.

Le sort de Mahmoud Sarsak,  25 ans, espoir du football palestinien, de Rafah, dans le sud de la  bande de Gaza, a ému non seulement les organisations de défense des  droits de l’Homme, mais aussi les instances du football. Le 12 juin, le président de la Fédération  internationale de football (Fifa), Joseph Blatter, avait exhorté la  fédération israélienne à intervenir en faveur des joueurs palestiniens  « détenus de manière prétendument illégale », dont Mahmoud Sarsak.

Mahmoud Sarsak,  qui s’était joint le 23 mars à la grève de la faim de quelque 1.600 à  2.000 détenus palestiniens d’Israël, a repris son action malgré l’arrêt  de ce mouvement collectif après un accord le 14 mai avec  l’administration pénitentiaire. Il réclame l’engagement écrit que sa  détention ne sera plus renouvelée et d’être relâché en juillet. Il a été arrêté le 22 juillet 2009 par les forces  israéliennes au terminal d’Erez, entre la bande de Gaza et Israël, alors  qu’il se rendait en Cisjordanie pour rejoindre le club de Balata, dans  le nord de la Cisjordanie, et détenu en tant que « combattant ennemi ».

En Israël, la détention administrative autorise  l’incarcération sans inculpation ni jugement pour des périodes de six  mois renouvelables indéfiniment, permettant aux autorités de maintenir  secrets les dossiers des suspects pour protéger leur réseau  d’informateurs, considérés comme des « collaborateurs » par les  Palestiniens.

LES ENFANTS DANS LES PRISONS DE L OCCUPATION

LES ENFANTS DANS LES PRISONS DE L OCCUPATION

Gaza – CPI

Vingt enfants palestiniens ont entamé mardi 12/6, une grève de la faim illimitée dans la prison sioniste de Hasharon, en protestation contre les conditions difficiles vécues et l’absence de la préoccupation de l’administration de la prison à leurs demandes.

Le ministère des affaires des prisonniers et des libérés à Gaza a rapporté de l’enfant, Ahmed Lafi, 17 ans, l’un des enfants grévistes, que 20 enfants captifs ont annoncé une grève de la faim illimitée pour protester contre les conditions des prisonniers mineurs dans cette prison qui se dégradent. En effet, ils sont interdits de rendre visite à leurs camarades captifs, de poursuivre leurs études et que les mineurs lavent leurs vêtements.

Il a déclaré que l’administration pénitentiaire torture et humilie encore les captifs mineurs, même après l’accord de la fin de la grève de la faim signé entre le comité de la direction de la grève et l’administration pénitentiaire.

L’administration pénitentiaire sioniste pratique les pires moyens de torture contre les enfants captifs pour obtenir des aveux, violant toutes les conventions internationales qui protègent les droits des enfants.

Il est à noter que les autorités de l’occupation israélienne détiennent dans leurs prisons environ 109 enfants qui ont moins de 18 ans dans des conditions similaires aux sections des autres captifs.